Help ! J’invite des amis intolérants alimentaires !

Help ! J'invite des amis intolérants alimentaires

Help ! J’invite des amis intolérants alimentaires

Help ! J’invite des intolérants  alimentaires !

 

Mes amis sont intolérants alimentaires : que vais-je pouvoir leur proposer ?
Qu’est-il possible de préparer ? Que peut-on proposer aux convives ?
Quelles questions faut-il leur poser pour préparer leur venue ? Y a-t-il un danger pour eux ?
Vous aviez envie de cuisiner, et tout à coup, le courage vous manque ?
Vous ne savez pas vers où vous tourner dans les rayons des supermarchés ?
Vous rentrez du magasin bio et vous paniquez : un produit sur deux vous est inconnu ?

Pas de panique, voici quelques conseils, astuces et recettes pour que cette invitation ne tourne pas au cauchemar, pour que vous savouriez le plaisir d’un repas partagé en toute simplicité…
Tout d’abord, gardez à l’esprit que votre invitation a déjà procuré une joie certaine chez vos invités : en effet, être intolérant et/ou allergique, perturbe considérablement la vie sociale.
Votre invitation touche beaucoup, à coup sûr, et toutes vos erreurs seront largement pardonnées.
Alors, lancez-vous sans complexe et sans angoisse !

Il convient, dans un premier temps, de vérifier si  vos convives sont intolérants ou allergiques.
Si la personne est intolérante, elle ne courra aucun danger si vous présentez sur la table un aliment auquel elle est intolérante (pain, fromage, biscuit apéro…). Elle ne courra aucun danger, mais refusera poliment tel ou tel plat. Ne vous vexez pas, ce n’est jamais contre vous ou votre art culinaire, mais c’est une question de santé.
Par contre, si la personne est allergique, il vous faudra prendre toutes les précautions nécessaires pour le pas la mettre en danger. En effet, dans certains cas d’allergies, la réaction du corps peut être extrêmement violente et parfois très grave, dès la moindre miette en présence dans la pièce ou la maison.
La plus grande prudence est donc nécessaire.

1e étape : dressez la liste des aliments interdits :

Téléphonez en toute simplicité à vos amis et dressez avec eux  la liste des aliments interdits :

Les aliments interdits

Les aliments interdits

Vous aurez sûrement une réponse gênée de leur part : « Ne t’inquiète pas, je m’adapterai ». En effet, la personne intolérante a très tôt la sensation de gêner son entourage en bouleversant leurs habitudes et a pris l’habitude de gérer  seule et en silence le contenu de son assiette.
Rien ne vous empêche de l’informer de votre compréhension et de votre souci  de bien faire : « Je tiens vraiment à te faire plaisir sans t’imposer des frustrations.»

 

 

2eétape : dressez la liste des aliments préférés:

Les aliments préférés

Les aliments préférés

Une fois la liste des aliments interdits établie, dressez avec vos invités, la liste de leurs aliments préférés :

(vous serez surpris d’y trouver une mine d’idées auxquelles vous n’aviez pas pensé et qui vont être une formidable source d’inspiration)

 

 

 

 

 

3e étape : le menu de saison !

Piochez dans cette dernière liste ce qui vous inspire le plus et ce qui correspond à la saison.

le menu pour intolérants alimentaires

le menu

Élaborez votre menu (en vérifiant qu’il n’y a pas d’interférences avec la liste d’interdits)

De façon générale, bannissez les produits industriels (vous vous perdriez dans la liste des ingrédients et risqueriez de ne pas voir un aliment « interdit ». Vos invités, si  ils ne connaissent pas cette liste d’ingrédients préfèreront poliment refuser plutôt que de prendre un risque). Ma belle-mère par exemple, croyant nous faire plaisir, continue à acheter des gâteaux sans gluten pour faire plus « festif ». Le problème, c’est que nous sommes aussi intolérants à l’œuf, et que les industriels y ont souvent recours pour donner du moelleux  à leurs préparations. C’est donc un échec total et une frustration pour elle comme pour nous. Nous préfèrerions de loin une belle salade de fruits frais aussi belle que bonne !

Mémento : contiennent du gluten : les pâtes, le pain, les biscottes, les biscuits apéro, les pâtes à tarte, la chapelure, la béchamel, certains jambons, la semoule de blé…
Contiennent du lait de vache : les fromages, les yaourts, le beurre, la chantilly, les crèmes, certains sorbets (malheureusement), certaines terrines de viande…
Privilégiez le bio et le brut (produits non transformés).
Gardez à l’esprit que votre repas sera « vintage », à l’ancienne ; c’est-à-dire sans préparation culinaire élaborée. Ni tarte, ni crème, ni cakes, ni gâteaux…. Des produits bruts, sains, simples qui limiteront considérablement les risques liés aux farines utilisées aux laits ou autre…
Un repas « vintage » donc : des légumes, de la viande (ou du poisson) et des fruits ; un bon vin bio sans sulfites et voilà !

Si toutefois, vous tenez à montrer vos talents de cuisinier (ère), ou si vous tenez à présenter un plat plus festif, vous trouverez sur ce blog ou dans mon livre quantité de recettes que vous réussirez sans problème (assurez-vous seulement de la tolérance de vos invités à tous les ingrédients mis en œuvre). Déculpabilisez complètement : vos efforts seront appréciés grandement et vous mettrez un pied dans un nouveau monde de bien-être qui, je l’espère, vous surprendra et vous séduira!

repas "vintage" : les légumes à l'honneur

repas « vintage » : les légumes à l’honneur

AU MENU donc :

Voici quelques idées (à adapter selon les intolérances de chacun et selon la saison)

Apéritif :

crudités (carottes, radis, fenouil frais, champignons, céleri branche, radis noir….) servies avec de la tapenade, du houmos (pois chiches mixés, avec de l’huile d’olive, de la purée de sésame, du jus de citron, du cumin et de la coriandre fraîche) ou du guacamole (avocat écrasé avec des cébettes et du jus de citron vert)

-des crakers (si vous êtes fixés sur les farines et graines tolérées par vos invités)

-des amandes mondées dorées à la poêle et à l’huile d’olive avec des herbes de Provence, puis refroidies. C’est un délice si les amandes sont tolérées (sinon, proposez la même recette avec des noix de cajou ou des noix)

-des brochettes de dés de pamplemousse, avocat et tomate cerise

– des rondelles  de radis noir coiffées d’une  lamelle de saumon fumé

-des rillettes de thon (thon émietté avec de l’huile d’olive, des herbes fraîches ciselées : ciboulette, basilic, aneth, estragon, et des câpres hachées. Ajoutez si nécessaire, une c. à s. de crème végétale : de soja ou de riz)

-un caviar d’aubergines (cuisez longuement les aubergines au four, puis mixez leur chair avec une gousse d’aïl, du cumin, de l’huile d’olive et du jus de citron)

-des anchois marinés….)

– des biscuits à la menthe et au piment vert

Entrée :

-un gazpacho (soupe froide de tomates, concombre, poivron, aïl, huile d’olive)

-un taboulé (il existe de la semoule de maïs et de riz, si ces céréales sont tolérées)

-une bonne salade verte du jardin à laquelle vous pouvez ajouter tout ce qui vous inspire (en fonction de la liste «aliments préférés» : raisins secs, cerneaux de noix, rondelles de radis, dés d’ananas, morceaux de pommes bio, pois chiches, dés de poivron, cébettes, morceaux d’orange, graines de tournesol, pignons de pin, …)

Plat :

-pensez au couscous (avec de la semoule achetée en magasin bio à base de maïs et de riz –délicieuse- ; il existe aussi de la semoule à base d’épeautre et de quinoa –toute aussi délicieuse ; il existe encore du couscous de riz ). Plat complet par excellence qui contient à la fois légumes, viande, céréales et légumineuse. Convivialité assurée.

-l’hiver, une bonne soupe de légumes de saison : pommes de terre, carottes, panais, courge, champignons, oignons…. Elle sera vraiment appréciée (vérifiez la tolérance aux différents légumes que vous choisirez).
Pour égayer la soupe, proposez toute une série de petits plats emplis d’ingrédients jolis et goûteux dans lesquels chacun piochera pour agrémenter sa soupe à sa guise : poulet grillé au curry  et émincé, aiguillettes de canard au poivre vert coupées en dés, oignons frits, dés de tofu mariné (si soja toléré) , herbes aromatiques ciselées…

-pourquoi pas un bon chili con carne, lentement mijoté (si les haricots rouges sont tolérés)

-un généreux  poulet rôti aux herbes accompagné de pommes de terre (si elles sont tolérées) ou de patates douces rôties au four !

-un poisson cuit au four (en papillote, par exemple), accompagné de riz sauvage

– l’été, des brochettes maison accompagnées d’une salade composée

-un confit de canard,  un sauté de champignons et des cubes de polenta (si le maïs est toléré)

-un gigot de 7h et des tomates rôties en persillade

-un tajine d’agneau aux coings

-des brochettes de porc à l’ananas avec raïta à la pomme

-des brochettes de magret de canard et d’abricot…

Fromage :

Oubliez les fromages, sauf si vos invités tolèrent le lait de brebis ou de chèvre. Dans ce cas, choisissez toujours des produits bio.

Dessert :

Les fruits seront les rois de la fête, aussi bien crus que cuits :

-une belle salade de fruits frais (vérifiez la tolérance aux fruits exotiques)

-un carpaccio d’ananas (ananas tranché très fin, arrosé d’un sirop chaud  que vous pouvez parfumer avec des feuilles de menthe fraîche, et que vous ferez mariner jusqu’au moment du repas)

-un panier de fraises au sucre (bio, bien-sûr. Oubliez la chantilly, prévoyez un bon sucre de canne bio)

-des brochettes de fruits frais variés et colorés (pommes, framboises, kiwi, ananas, bananes… vérifiez la tolérance aux différents fruits)

-des brochettes de différents melons colorés (pastèque, melon charentais, melon vert…)

-une belle compote encore tiède (pommes-cannelle ; poires-raisins secs-orange confite ; banane-rhum-raisins secs (si la banane est tolérée) etc…
Vous pouvez  égayer la compote en présentant des ramequins d’ingrédients à piocher et à saupoudrer : noix (ou amandes) caramélisées et concassées, noix de coco, pépites de chocolat qui vont fondre au contact de la compote, rondelles de banane, raisins secs, pistaches en morceaux, grains d’anis vert, cardamome pilée, morceaux de dattes…

-des pommes au four (délice réconfortant d’hiver), garnies de fruits secs et arrosées régulièrement d’un sirop. Vérifiez la tolérance aux fruits secs de vos invités.

-des poires belle-Hélène (si le chocolat est toléré)

-des bananes flambées (pour une version adultes), avec un  coulis de chocolat (si toléré) ou de la crème de marron (pour une version enfants)…

-des crêpes (si les farines et le lait utilisés sont tolérés par vos invités)

repas "vintage" : les fruits à l'honneur

repas « vintage » : les fruits à l’honneur

Boissons :

Préférez un bon vin bio sans sulfites (de nombreuses personnes souffrent de maux de tête dus à la présence excessive de sulfites).
Attention aux bières, la plupart contiennent du gluten, mais on en trouve de plus en plus sans gluten en magasins bio à des prix très abordables.
Un bon jus de fruits bio pour les enfants.

 

Voilà, tout vous paraît finalement assez simple, et vous avez raison…

Inviter des amis intolérants alimentaires est une belle preuve de générosité.

Soyez fier (fière) de votre démarche. Vos attentions seront vraiment appréciées.

Il ne vous reste plus qu’à profiter des moments partagés et à goûter le plaisir d’être ensemble, tout simplement.

 

livre_intolérants_alimentaires

livre intolérances alimentaires, sensibilité, allergies


Un ouvrage complet qui explique les réactions de l’organisme, propose des pistes thérapeutiques, des clés pour modifier son alimentation et des solutions pour bien vivre avec ses exclusions alimentaires.
Et pour ne jamais être à court d’idées, 80 recettes conviviales, gaies et savoureuses pour chaque moment de la vie qui permettent de cuisiner sans risques et avec plaisir.
un ouvrage écrit à 4 mains avec Florence Arnaud (blog Makanai), édité par la maison d’édition : Terre Vivante , le tout saupoudré des illustrations drôles et tendres de Marie Crayon.