Pourquoi ce blog

image_print

VéroCertains bâtissent leur maison autour d’un home-cinéma, moi je rêverais de bâtir la mienne autour de ma cuisine…
Je suis née dans une famille où la cuisine a toujours été un lieu de retrouvailles, de discussions sans fin, un lieu de vie, mais aussi un lieu d’expérimentations : innover, goûter, concocter…
Il y a 5 ans, après des années de problèmes de santé non résolus, j’ai découvert mes intolérances alimentaires, puis celles de mon mari et de mes enfants (principalement : œuf, lait, gluten).

Véro cuisine

Après de réels moments de détresse et de découragement (il faut donc renoncer au pain croustillant du boulanger ? A la quiche de mamie ? Au bon goûter du mercredi ? Aux soirées crêpes entre amis? etc…), je me suis mise à expérimenter, transformer, adapter des recettes auxquelles je pensais devoir renoncer.
Ces recettes, je les avais nommées : « pschitt » : pour dédramatiser, on en riait avec les enfants : « maman, t’as réussi à faire un gâteau sans rien ?»
Ce sont mes amis intolérants, à la recherche eux aussi de nouvelles solutions, qui m’ont poussée à partager ces recettes : afin que les intolérants alimentaires ne se croient plus condamnés à une cuisine triste et insipide.
Saison après saison, mois après mois, je vous offrirai de nouvelles recettes « pschitt » mystérieuses et magiques.
Que s’envole l’angoisse des intolérants alimentaires au profit d’une cuisine saine et savoureuse !

Bienvenue donc à tous, vous qui souffrez d’intolérances alimentaires diverses : vous trouverez, sur mon blog, de nombreuses solutions de substitution (du lait d’amande au lieu de lait de soja par exemple, ou bien de la purée de sésame au lieu de la purée d’amandes etc…) dès que cela est possible et que le résultat final de la recette ne s’en trouve pas trop modifié. Ainsi, chaque intolérant alimentaire trouvera son bonheur, je l’espère, et n’hésitera pas à tester différentes solutions en fonction de ses sensibilités. Pour les mêmes raisons, vous trouverez ici très peu de recettes contenant pommes de terre ou noisettes, mon fils y étant intolérant, mais si ce n’est pas votre cas, je précise, dans mes recettes, à quel moment vous pouvez les employer.

N’hésitez pas à me contacter ici pour me demander des astuces, des précisions ou discuter : c’est avec un immense plaisir que j’échangerai avec vous.

 

livre_intolérants

Livre intolérants alimentaires, sensibilités, allergies

Dans mon premier livre qui vient de paraître le 8 avril 2016 aux éditions Terre Vivante : www.terrevivante.org ), j’accompagne en toute modestie l’excellent travail de Florence Arnaud (blog : makanaibio.com ) qui nous livre ici le fruit de toutes ses années de recherche et de toutes ses découvertes concernant les intolérances alimentaires. Des explications, des astuces, des solutions et de nombreuses recettes savoureuses…, le tout illustré avec poésie et tendresse par Marie Crayon.
Un ouvrage indispensable en un mot !

Notre livre dans les médias :

Radio : Interview du 7 avril 2016 sur France Bleu Gard Lozère : écouter

Article de journal du 14 avril 2016 dans Midi Libre : lire

Radio : Interview du 2 mai 2016 sur France Bleu Hérault : écouter

Télévision : interview sur France 3 Languedoc Roussillon, le 12 mai 2016 : regarder ….

 

Info :
Nous sommes actuellement en pénurie de farine de manioc, en raison d’aléas climatiques. Pas de panique, pour les recettes contenant cet ingrédient, vous pouvez sans problème remplacer la farine de manioc par de la farine de millet (ou de la farine de lupin). Pour ma part, je vous conseille la farine de millet qui a un goût très discret et vous permettra un usage très varié : c’est une farine assez polyvalente, qui conviendra autant pour les recettes salées que sucrées.

 

logo_facebook

Suivez-moi sur facebook

 

Suivez-moi sur Tweeter

 

lien_google_plus

Suivez-moi sur Google+